On va rentrer

Maman a dit que demain on irait acheter des choses pour la rentrée.

- Quelles choses ? a demandé papa.

- Beaucoup de choses, a répondu maman. Entre autres : un nouveau cartable, une trousse, et puis des chaussures.

- Encore des chaussures ? a crié papa. Mais ce n'est pas possible ! Il les mange !

- Non, mais il mange de la soupe pour grandir, a dit maman. Et quand il grandit, ses pieds grandissent aussi.

Le lendemain, je suis allé faire des courses avec maman, et pour les chaussures nous nous sommes un peu disputés, parce que moi je voulais des chaussures de basket, mais maman a dit qu'elle m'achèterait un paire de souliers en cuir bien solide, et que si ça ne me plaisait pas, on allait rentrer à la maison, et qu papa ne serait pas content.

Le vendeur du magasin était très  gentil ; il m'a fait essayer des tas de chaussures, en expliquant à maman qu'elles étaient toutes très chouettes, mais maman ne pouvait pas se décider, et puis il y a eu des chaussures marron qui lui plaisaient, et elle m'a demandé si je me sentais bien dedans, et moi j'ai dit oui, pour ne pas faire de la peine au vendeur, mais les chaussures me faisaient un peu mal.

Et puis, maman m'a acheté un cartable terrible, et avec les cartables on rigole bien à la sortie de l'école, on s'amuse à les jeter dans les jambes des copains pour les faire tomber, et je suis drôlement impatient  de les revoir, les copains, et puis maman m'a acheté une trousse qui ressemble à un étui de revolver, avec, à la place du revolver, un taille-crayon qui ressemble à un avion, une gomme qui ressemble à une souris, un crayon qui ressemble à une flûte, et des tas de choses qui ressemblent à autre chose, et avec ça aussi on va bien faire les guignols en classe.

Quand papa, le soir, a vu tout ce que maman m'avait acheté, il m'a dit qu'il espérait que je prendrais bien soin de mes affaires, et moi je lui ai dit que oui. C'est vrai, je suis très soigneux avec mes affaires, même si le taille-crayon s'est cassé avant le dîner, en jouant à  bombarder la souris, et papa s'est fâché, il a dit que j'étais intenable depuis notre retour, et qu'il était pressé que l'école commence.

Il faut vous dire que la rentrée des classes c'est bientôt, mais moi, papa et maman, nous sommes revenus de vacances depuis longtemps.

Elles étaient très bien les vacances, et on a drôlement rigolé. Nous étions à la mer, et j'ai fait des choses terribles ; j'ai nagé loin  comme tout, et puis, sur la plage, j'ai gagné un concours, et on m'a donné deux illustrés et un fanion. Et puis, j'étais tout bronzé par le soleil ; j'étais très chouette.

[...]

source : Goscinny / Sempé, On va rentrer, Histoires inédites du Petit Nicolas,

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×