Une poule sur un mur

poème de Maurice Carême

 

Une poule sur un mur

A pondu quatorze oeufs frais,

Mais pendant qu'elle pondait,

Le soleil d'août les cuisait.

 

Une poule sur un mur

A couvé quatorze oeufs durs.

Il en sortit des poulets

Aussi durs que des galets.

 

A peine nés, ils roulèrent

Pesamment jusqu'au ruisseau

Malgré les cris de leur mère

Eplorée au bord de l'eau.

 

C'est depuis lors que l'on voit,

Folle encor de désarroi,

Une poule sur un mur

Qui picote du pain dur,

 

C'est depuis lors que l'on voit

- Picoti et picota -

Une poule qui cent fois

Grimpe au mur et saute en bas.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site