Le moucheron et le taureau

Jean-François Guichard (1731 - 1811). Il écrivit cette fable en 1802.

 

Las de voler, le moucheron se pose

sur la corne d'un taureau.

Petit remord lui vient tandis qu'il se repose :

"Seigneur, si vous trouvez trop pesant ce fardeau,

Vous n'avez qu'à me le dire,

Et, soudain, je me retire."

Le taureau répondit : "Hélas !

Reste ou fuis, je ne te sens pas."

 

Que de gens dont à peine on connaît l'existence,

Comme ce moucheron affichent l'importance !

 

source : trésor de la poésie française - Jacques Charpentreau - édition : Le livre de poche Jeunesse

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×