Poésies pour la conjugaison

Grenouilles, Raymond Queneau


INFINITIF :

L'arbre, Jacques Charpentreau (infinitif, présent)

Durer, Paul Eluard (infinitif)

Déménager, Georges Pérec


PRESENT :

L'arbre, Jacques Charpentreau (infinitif, présent)

Le présent, Jean-Pierre Siméon (présent)

Automne, René-Guy Cadou (imparfait, présent)

J'aimais, Jacques Brel (imparfait, présent)


IMPARFAIT

Il était une feuille, Robert Desnos (imparfait)

Le temps l'horloge, Jean Tardieu (imparfait)

Dans la chambre du grand-père..., Madeleine Ley  (imparfait)

Cette ville qui n'existait pas, Pierrette Sartin (imparfait)

C'était un bon copain, Robert Desnos (imparfait)

Automne, René-Guy Cadou (imparfait, présent)

J'aimais, Jacques Brel (imparfait, présent)

Toujours et jamais, Paul Vincensini (imparfait)

Au conditionnel, Jean Tardieu (imparfait, conditionnel)

Si j'avais une bicyclette, Ernest Pérochon (imparfait, conditionnel)

Si..., Jean-Luc Moreau (imparfait, conditionnel)

 

 

FUTUR :

De notre temps, Paul Eluard (futur)

Grand standigne, Raymond Queneau (futur)


IMPERATIF :

Pour faire un poème dadaïste, Tristan Tzara (impératif)

Conseils donnés par une sorcière, Jean Tardieu (impératif)

Recette, Guillevic

Ne, André Spire

Ode à la mer, Pablo Neruda

 

CONDITIONNEL :

Au conditionnel, Jean Tardieu (imparfait, conditionnel)

Si j'avais une bicyclette, Ernest Pérochon (imparfait, conditionnel)

Si..., Jean-Luc Moreau (imparfait, conditionnel)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site