Le loup

Je suis poilu,
Fauve et dentu,
J'ai les yeux verts.
Mes crocs pointus
Me donnent l'air
Patibulaire

Le vent qui siffle,
Moleste et gifle
Le promeneur,
Je le renifle
Et son odeur
Parle à mon cœur.

Sur l'autre rive
Qui donc arrive
A petits pas ?
Hmmm !
Je salive
C'est mon repas
Qui vient là-bas !

Du bout du bois
Marche vers moi
Une gamine
Qui, je le vois,
Tantôt lambine,
Tantôt trottine.

Un chaperon
Tout rouge et rond
Bouge et palpite
D'un air fripon
Sur la petite
Chattemite…

Moi je me lèche
Et me pourlèche
Le bout du nez,
Je me dépêche
Pour accoster
Cette poupée.

Ah qu'il est doux
D'être le loup
De ces parages,
Le garde-fou
Des enfants sages
Du bois sauvage !

Pierre Gripari

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site