La valise

    Ma valise m'accompagne au massif de la Vanoise, et déjà ses nickels
brillent et son cuir épais embaume. Je l'empaume, je lui flatte le dos, l'encolure et
le plat. Car ce coffre comme un livre plein d'un trésor de plis blancs : ma vêture
singulière, ma lecture familière et mon plus simple attirail, oui, ce coffre comme un
livre est aussi comme un cheval, fidèle contre mes jambes, que je selle, je harnache,
pose sur un petit banc, selle et bride, bride et sangle ou dessangle dans la chambre de
l'hôtel proverbial.

Oui, au voyageur moderne sa valise en somme reste comme un reste de
cheval.

Francis PONGE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×