Le Boeuf qui veut ....

Le Boeuf qui veut se faire aussi petit que la Grenouille

Un boeuf apercevant une alerte grenouille
Fut saisi de ravissement.
Il la contemple, il s'agenouille :
Quels bonds ! Même le firmament
Semble être à sa portée! Le lourdaud se décide
A l'imiter.
Il marche, il saute, il court, il va dans le torride
Après-midi d'été,
Comme si mille taons le harcelaient sans cesse.
Trempé de sueur, le mufle bas, il demande: « Est-ce assez ? » Mais la grenouille rit,
Et semble s'envoler. Alors le boeuf est pris
D'un courage héroïque : il jeûne, il boude l'herbe
Verte, fraîche, superbe.
« Suis-je à votre niveau ? - Pas tout à fait encor !
- Ma taille est-elle fine ? - Accentuez votre effort ! »
Le balourd se résigne
A souffrir pour avoir la ligne.
En quelques jours il perd
Son port majestueux, sa peau flotte, il a l'air
Díune pauvre carcasse.
Ses flancs se sont creusés, ses os percent sa peau
Il trépasse
Bientôt.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages:
Les femmes bien en chair envient les fils de fer
Et jeûnent pour avoir l'air d'un haricot vert.
Les messieurs bedonnants s'agitent sur les plages
Comme des garçonnets;
L'épais béton copie la dentelle de pierre;
La pesante voiture envie la montgolfière ;
Sur scène on voit se contorsionner
L'énorme cantatrice
Voulant susurrer, en discrète actrice,
Sa terrible clameur.
Et l'on peut allonger la liste :
Le plus lourd des rimeurs
Singe le léger fabuliste.

Jacques Charpentreau (1928 - )

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site