L’Ane et le Chameau

L’Ane avec le Chameau faisait un jour voyage.
En bons amis, marchant du même train,
Tous deux allaient, dans un pays lointain,
Recueillir certain héritage.
Un torrent tout à coup s’oppose à leur passage.
La largeur du torrent et sa rapidité
N’arrêtent pas l’animal haut monté.
Son compagnon reste sur le rivage :
Il hésitait, en âne sage ;
Mais ayant vu son ami traverser,
« c’est bon, dit-il, je puis passer,
Puisqu’on n’en a que jusqu’au ventre. »
Dans le torrent bravement donc il entre :
Quelques pas faits, il avait perdu pied.
Où chameau passe, âne est noyé.

Charles-Guillaume Sourdille de la Valette

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site